L'histoire

Le fondateur

L'ostéopathie a été fondée par Andrew Taylor Still, un médecin américain du siècle dernier (1828-1917). Il apprend la médecine auprès de son père, pasteur méthodiste, comme cela se fait à cette époque dans l’Amérique des pionniers. Au fil de sa pratique, il se nourrit notamment de la culture des indiens shawnee et de leur relation à la nature et au spirituel.

Au cours de la Guerre de Sécession, où il sert comme chirurgien dans l’armée de l’union, il est marqué par son impuissance à soulager son semblable. À son retour, il découvre avec stupeur que dans les régions où les médecins sont moins nombreux, les enfants meurent moins et commence à douter de la pratique médicale.

En 1865, Andrew Taylor Still est médecin depuis dix ans quand une tragédie personnelle dévastatrice va le convaincre qu’il doit exister un meilleur moyen de guérir les malades que d’introduire des substances toxiques dans leur corps. Il commence alors à rechercher une façon plus efficace de pratiquer la médecine.

En 1874, il vit une expérience déterminante, parvenant à guérir un enfant atteint de dysenterie en n'utilisant que ses mains. Combinant les dernières connaissances scientifiques avec l’intuition révolutionnaire que le corps contient naturellement tous les remèdes nécessaires pour sa guérison, il développe une méthode qui permet de guérir sans médicaments et en étant efficace pour toute la gamme des maladies.

C’est cette même année, qu'il a l’intuition d’une nouvelle approche médicale respectant les lois de la nature et de la vie et qui deviendra par la suite, l'ostéopathie. Cette quête pour déchiffrer les énigmes de la santé et de la maladie, de la vie et de la mort durera toute sa vie.